VITE VUS

Kid Icarus

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Un grand classique de la NES qu'est ce jeu ! Kid Icarus fait partie des premiers titres sortis sur la 8 bits de Nintendo (le design de la boite ne trompe pas, avec le fameux "GAME OF / JEU DE" comme sur les black box).
Ha la Mythologie grecque... Le titre est d'ailleurs trompeur, puisque l'on y incarne Icar... et non ! Notre héros, le bien nommé "Pit" (problèmes de droit ?), doit traverser les enfers armé de son arc, afin de sauver la déesse de la lumière Palutena. Acclamé à l'époque pour ses prouesses techniques, la franchise n'a pas donné suite jusque... la 3DS ! Étonnant venant de Nintendo !
Le jeu complet est assez difficile à trouver (qui plus est en bon état puisque son ancienneté est relative à son état de conservation). J'ai pu le choper en très bon état (version FRA s'il vous plait) sur LBC malgré la petite déchire sur la face avant de la boite.

Ghosts'n Goblins

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 13 JUILLET 2013

Ghosts'n Goblins, vous connaissez ? Non ? Alors fuyez ! Makaimura, c'est son nom d'origine, est le premier opus de la franchise des "Ghosts" (made in Capcom) et le précurseur d'une série de cauchemars ambulants !
Vous incarnez le Chevalier Arthur qui part sauver sa princesse Prin Prin d'une horde de démons psychopathes à grand renfort de lances, de boules de feu et autre lancé de dagues, et ce pour finir sur un traditionnel boss de fin de level.
Hormis son concept de gestion de santé "originale" (touché une fois, votre armure se brise, vous vous retrouvez en calbute, une seconde fois et c'est fini...), le soft est surtout légendaire pour sa difficulté : horrible, infaisable, inhumain, apocalyptique sont de bien faible mots pour cet action-plates/formes aux alures de shoots ! Les six levels parcourus vous opposerons à une quantité industrielle d'ennemis qui reviennent sans cesse après leur mort, vous n'avez absolument pas le temps d'avancer, si vous reculez, c'est Game Over !
Les moins jeunes d'entre nous ont forcément déjà croisé cette légende sur Amiga/ST, qui s'avèrait être une conversion honnête de son modèle sorti sur Arcade en 1985. Ce n'est que quatre ans plus tard que le titre de Capcom se fera réellement connaître du grand public européen avec cette conversion sur NES, en revanche bien moins élogieuse : saccade de scrolling, clipping omniprésent et aridité des décors malgré la fluidité respectable de l'ensemble.

Probotector II : Return of the Evil Forces

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 16 MAI 2013

Un sacré bordel chez Konami, ils nous sortent Probotector II après Super Probotector sur Super NES en France !
Oui cher Monsieur, chez nous on remplace des soldats humains par des robots, ça choque moins mmmm'voyez ?

La série des Probotector n'est plus a présenter car elle fait partie des séries phares de Konami et adaptée sur à peu près tous les supports connus.
Plus connu sous le nom de Super Contra dans sa version originale, Probotector II est plus beau, plus fort, plus rapide, plus difficile… Plus tout quoi et pourtant Dieu sait si le premier opus était déjà infaisable !

Arrivé chez nous en Mars 1993, soit quand des boites comme Capcom et Konami assuraient la survie de la NES alors que sa petite sœur était déjà bien installée chez nous, ce jeu fait parti des crus les plus rares de notre petite 8 bits en PAL FRA (on connait la chanson... les derniers jeux sortis sur le support bla bla bla).

J'ai récupéré le mien en kit pour l'avoir en complet : boite/jeu et jeu/notice sur Ebay. Et oui… Sur ce genre de rareté, c'est plus rentable…

Disney's Darkwing Duck

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

"Je suis la terreur qui corrige les erreurs !"
Darkwing Duck, le si bien nommé Myster Mask chez nous !
Je rappelle que Myster Mask est une réponse de Disney aux comics de Marvel : nous y incarnons Albert Colvert, brave citoyen de Bourg-les-canards le jour et revêti de son costume de super héros la nuit pour débarasser sa ville de toute la pourriture locale !
Voilà donc encore une fois un jeu Disney signé Capcom, de la même trempe que Chip'N Dale voir même Duck Tales. Sorti exactement dans le même créneau horaire que Duck Tales 2, ce jeu est paradoxalement moins rare que ce dernier. Il n'en reste pas moins de qualité et prouve que le développeur à suites nippons maîtrise pour le mieux la machine dans ses derniers retranchements.

Disney's Duck Tales 2 : La Bande à Picsou

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Le retour du plus roublard des canards !
Haaaaa l'époque où les dessins animés du Dimanche matin ressemblaient encore à quelque chose !
Duck Tales 2 sur NES, développé par Sir Capcom, spécialiste des suites du retour du come back... C'est que ça se raréfie ces bêtes là !
La version complète de ce jeu ne court plus vraiment les rues et j'ai du récupérer celui-ci en kit (comprenez la boite + jeu et ensuite la notice...).
Mais bon, ne boudons surtout pas cet opus, car c'est un mets de grande qualité, sorti en fin de vie de la bécane (fin 1993).
Heureusement que Capcom était là pour assurer le deuil de la petite 8 bits il faut dire...

Disney's Tic et Tac : Les Rangers du Risque 2

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 14 OCTOBRE 2016

Round 2 pour les écureuils qui font la paire (pour dénouer les fils du mystère) !
Très certainement plus recherché que son prédécesseur, il faut dire que Chip 'N Dale 2 a vu sa côte (et sa popularité) monter en flêche ces dernières années.
Et pour cause, le soft est presque passé inaperçu dans les bacs, la NES étant à bout de souffle (le jeu est sorti plus de 2 ans après la Super NES...). Capcom (encore lui... Disney...) nous a pondu ici une suite très proche du premier opus déjà de grande qualité. Côté technique, rien à redire bien évidemment mais par contre le jeu se finit assez facilement.
Petite anecdote pour la distribution du soft en France : sachez qu’il a été décliné en deux versions à savoir "Chip 'N Dale 2" et "Tic & Tac 2" (que je possède). Même jeu, même packaging, même serial… Seul le titre change et c’est ce qui fait toute la différence puisque la version française est beaucoup plus rare.

Nintendo NES (Pack Deluxe Set Édition Bandai)

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Ceci, cher lecteur, est en quelques sortes LE pack à dénicher si tu es mordu de la NES : une sorte de Graal !
C'est bien simple, tout est ici réuni pour te faire grimper au 7ème ciel : la console, le Zapper (de couleur grise), le R.O.B. (qui fait d'ailleurs la particularité de ce pack et dont je n'ai toujours pas compris le principe...) ainsi que deux jeux spécialement taillés pour exploiter les features (à savoir Gyromite & Duck Hunt).

Distribué officiellement par ASD (Audio Sound Distribution) sur le territoire français en octobre 1987, puis par Bandai en janvier 1988, ce pack était l'un des deux premiers disponibles dans nos contrées lorsque Nintendo (fabriquant Nippon, une première) est venu chambouler le marché du jeu vidéo chez nous...

Il est donc assez rare de voir ce bundle proposé en assez bon état, vu son âge...
J'ai eu la chance de pouvoir le dégoter en excellent état, le tout pratiquement neuf !

Comment ? Hahaaaaaaa... Allez, je vous le dis : sur LBC, pour un prix plus que raisonnable, d'autant plus qu'il était accompagné d'un pack Snes Control Set et d'un Super Scope, eux aussi conservés dans les mêmes conditions...

Nintendo NES (Pack Teenage Mutant Hero Turtles)

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Qui ne se souvient pas de ce pack ? Il justifiait à lui seul l'achat d'une NES !

Toi, le trentenaire qui a traversé le rouleau compresseur "Tortues Ninja" en France... Tu n'as pas pu faire autrement que de tomber au moins une fois sur le Spot TV où les 4 chevaliers d'écailles sortent des égoûts pour ensuite rentrer dans le port cartouche de la NES !

Ce pack est magnifique, il faut le dire. Son visuel ne peut laisser indifférent et fait naturellement mouche dans les rayons.
Je ne ferai pas l'affront de présenter le jeu inclus, il est connu et réputé pour être infaisable tellement Konami a abusé sur la difficulté (Joueur du Grenier, si tu m'entends...).

Soit ! Le pack n'a pas été acheté en un seul coup...
Un pack Control Set d'abord (le polystyrène a mangé j'avoue...), le jeu complet (très facilement dégotable, peut être même le jeu NES le plus simple à trouver), et le fameux fourreau qui fait tout le charme de la chose sur forum !

AndJoy !

Nintendo NES (Pack Super Mario)

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Ce pack est assez recherché par les collectionneurs à partir du moment où il comprend son fameux fourreau bleu.
Pour cause, Il n'est pas rare de voir l'appellation "pack NES bleu Super Mario" sur de nombreux forums et autres sites achats/ventes où il ne traine jamais longtemps en vente...

Le pack Control Deck qu'il contient est d'ailleurs lui-même différent des autres de par son visuel. On pourra constater le "Également incluse" avec l'illustration de la cartouche de Super Mario Bros. sur la boite.

Pour la petite histoire, j'ai longtemps cru avoir ce pack complet jusqu'à ce que je me rende compte qu'il s'agissait en réalité du pack bleu et autant le dire, trouver le fourreau à part, c'est comme trouver une pharmacie ouverte le jour de l'an : impossible !

J'ai donc patiemment attendu la mise en vente d'un pack complet pour revendre le mien (je suis malaaaaaadeuuuuuuu) car comme toujours, c'est assez perturbant d'avoir une pièce incomplète dans sa vitrine.

Power Glove

NES

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Ha ! En voilà un feature intéressant (et bizaaaaaaaaarre).
Remarque, peu de gens le savent mais il a été le précurseur de la Wiimote en son temps (Messieurs les vieux de la vieille, vous avez la mémoire courte !).

Distribué par Mattel et non par Bandai en différentes tailles, il faut dire que le faible succés de ce gant hi-tech est caractéristique de sa fiabilité : nule.
Vous pouvez d'ailleurs avoir un aperçu rapide de la chose avec l'excellent test d'AVGN (Andy Video Game Nerd).

Fonctionnant à l'aide de 3 capteurs, peu de jeux pouvaient se targuer de l'utiliser (Super Mario Bros., Metroid ou Castlevania pour ne citer qu'eux).

Et pour le coup, les faibles ventes du bousin lui ont valu d'être bradé à droite et à gauche dans les magasins... C'est assez comique, dans le sens où aujourd'hui les collectionneurs n'hésiteront pas à dépenser une assez coquette somme pour l'avoir sur leur étagère !

Celui que j'ai réussi à choper est... scellé ! Oui, vous avez bien lu !

Super Castlevania IV

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : ENZOAMORE/HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Ce mythe vidéoludique et reboot inavoué du premier opus de la saga nous est arrivé pile poil pour le line-up de la 16 bits du père plombier en France !
Super Castlevania IV est d'ailleurs connu sous le nom de son ancêtre au Japon – Akumajo Dracula – mais alors des reboot comme ça, on en redemande !
Doté d'une réalisation exceptionnelle, qui fait figure de vitrine technologique de la Super NES à sa sortie (zoom, distorsions, rotations), le soft est aussi difficile que varié (11 levels) avec ses décors somptueux, une bande son qui reste aujourd'hui dans les mémoires et un gameplay certes simple mais efficace et parfaitement dosé. Et comme si tout ceci ne suffisait pas, ajoutons au tableau un bestiaire regroupant toutes sortes de créatures horrifiques légendaires (fantômes, zombies, méduses, momies…) pourvues d’animations travaillées (l'explosion des squelettes !), que notre héros devra combattre à l’aide de son arsenal de chasseur (hache, diverses sortes de fouets, boomerang…).
Bref, Konami signe un jeu de folie, emblématique de la saga qui fait aujourd'hui encore des émules et si vous n'avez pas ce jeu et que vous êtes collectionneur Super NES, je me demande encore ce que vous attendez... Ha ? De l'avoir à bon prix ? Bah oui, c'est le problème : tu cherches un Castlevania dans le retro aujourd'hui ? Il faut que tu raques un peu mon ami... Surtout dans sa version FAH (et oui encore...).

Super Probotector : Alien Rebels

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : ENZOAMORE · 31 JUILLET 2014

Et bing ! C'est toujours pour la fin d’année 1992, c'est encore chez Konami et ça envoie le bois comme d'habitude ! Super Probotector : Alien Rebels (ou Contra Spirits au Japon) est ce genre de soft qui ne prend pas de raccourci : on massacre et on discute (beaucoup) plus tard !
Un jeu qui, dès le premier saut à l'arrivée sur la terre ferme, nous lance dans une action débordante : des tirs avec des armes énormes, des ennemis qui viennent de toutes parts – rampant, glissant, marchant, volant – qui ne cherchent qu'une chose, mettre fin à vos jours ! En plus de ces bestioles en tous genres, les boss de fin de niveau sont IM-PRE-SSIO-NNANTS de par leur taille et leur aspect physique ! Une action débordante à couper le souffle avec des passages à la fois en 2D mais aussi utilisant le fameux Mode 7 (vanté par la célèbre VHS promotionnelle de la petite 16 bits en France) dès la seconde mission, un level vu de haut où il faut détruire les baraquements ennemis. Et…le boss de fin de niveau avec cette vision particulière…pas évident d'ailleurs.
Konami, avec ce titre, fait très mal à ses concurrents ! Des prouesses techniques à couper le souffle pour l'époque, utilisant à merveille les possibilités de la machine, des thèmes musicaux travaillés et en totale adéquation avec l'action. C'est d'ailleurs le point fort de Konami qui adapte ses bandes-sons avec beaucoup de savoir-faire et qui les rend si addictives !

Axelay

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Passons outre le pitch de ce shmups signé Konami : Axelay n’a clairement pas été développé pour l’originalité de son scénario à l'inverse de sa réalisation !
Une première pour le grand public à l’époque de sa sortie (du moins en Europe) : le soft alterne phases de shoot vertical et horizontal ! Si cette dernière peut sembler somme toute classique dans sa réalisation (quoi qu'au dessus de certains softs du genre), que dire sur les parties en scrolling vertical !
Axelay exploite en effet d’une forte belle manière le Mode 7 de la machine pour afficher des décors qui semblent tourner sur un axe tel un rouleau qui défile sous vos propulseurs. L’effet est quelque peu déroutant, mais on s’y accommode très vite, d’autant plus que le rythme et la focale varient périodiquement, donnant une sensation de vitesse et de prodondeur saisissante. En revanche, le gameplay reste classique puisque vous n'aurez à disposition que 3 armes (switchables) en début de partie, leur nombre augmentant rapidement après avoir nettoyé les 6 zones variées qui vous attendent : cascades, magma, grottes inondées, citée éclairée, station orbitale...
Néanmoins, Axelay souffre d'une difficulté mal dosée par son manque de rythme, vos ennemis n’étant pas très réactifs ni nombreux. Un défaut qui peut fâcher les amateurs du genre, mais vite camouflé par une excellente OST et des boss à la fois sublimes et démesurés (en particulier le réputé colosse de lave).

Super Aleste

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Sortie au Japon depuis déjà deux ans, la petite 16 bits de Nintendo attendait encore son messie dans l'univers du shmups, un genre déjà bien fréquenté par la concurrence : Thunder Force (Mega Drive), la série des Soldier (PC-Engine)…
Avec Super Aleste (Space Megaforce au Japon), Compile, à qui l'on doit la série des Aleste et des Puyo Puyo, allait enfin nous libérer de ce vide intersidéral !
Classique mais diablement efficace, ce shoot en scrolling vertical (et concurrent direct d'Axelay en Europe !) ne manque pas d'arguments : 12 levels (dont 3 bonus) et variés (base spatiale, grottes labyrinthiques, forêt équatoriale...), une cadence de feu infernale, une multitude d'armes (8 types, 6 niveaux de puissance et une Smart Bomb) modulables via la gachette R (deux variantes)...
Ne cherchez pas une quelconque cohérence dans le level design, Super Aleste n'existe que pour en mettre plein la vue : zooms, effets de transparence, rotations et scrolling parallaxes. C'est fluide, coloré, rapide et sans temps mort !
Vos assaillants ne vous laissent pas d'autre choix que de blaster dans tous les sens, sans compter les divers obstacles qui croiseront votre route (murs, déplacements de structures…). Basé sur un classique système de boost par capsules numérotées et cumulables (jusqu'à 6 niveaux de puissance), ces œufs glanés sur vos ennemis font également figure de santé… Gare à ne pas vous faire toucher sous peine de descendre au niveau 0 et de passer à trépas !

Parodius

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Parodius Da! (Parodius chez nous) ou lorsque les développeurs de Konami décident de mettre à contribution leurs esprits tordus pour remanier leurs licences phares (Gradius, TwinBee, Castlevania…) en un vaste cirque !
Ne prêtez pas attention aux poulets, aux pingouins et autres attaques de sumos, nous sommes dans un monde où les conflits intergalactiques sérieux et barbants n’ont pas leur place ! Parodius vous propose une aventure pleine de couleurs et de fantaisies où chaque boss et demi-boss est pour le moins surprenant… Entre Captain Kebab, l’aigle royal américain et la danseuse du ventre, vous n’aurez aucun temps mort le long de ces 11 levels délirants !
Parodius propose 4 modèles de vaisseau signés Konami : Vic Viper (Gradius), TwinBee, Octopus (Salamander) et Pentarou (Antartic Adventure). Chacun dispose de son gameplay et d’un arsenal individuel (des gants de boxe de TwinBee aux missiles "baskets" de Gradius), lesquels peuvent bénéficier d’upgrade basés sur le traditionnel système de cloches et de capsules colorées glanés sur vos ennemis (un boost différent selon la couleur).
Bien qu'inexploitable à deux joueurs simultanés, Parodius n'en reste pas moins exceptionnel ! Fin, coloré, rafraichissant et mettant à profit les possibilités de la petite 16 bits (zooms, rotations…), ce must-have est en plus caractérisé par une bande-son exceptionnelle… Un classique de genre à posséder à tout prix !

Super Double Dragon

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Quatrième opus d'une saga qui a tout simplement inventé le genre, Super Double Dragon (Return of Double Dragon au Japon) est une exclusivité à la 16 bits de Nintendo, sortie à l'ère de la pleine expansion du marché du beat'em all. Afin d'innover face à une concurrence féroce, les équipes de Technos ont fait preuve d'imagination en incluant des éléments de gameplay très sympatiques.
Billy et Jimmy, au-delà de leurs classiques coups de poing, de pied et saut, peuvent désormais contrer, effectuer des projections mais aussi des coups au corps-à-corps ! Votre nouvelle barre de spéciales (rechargeable à l'aide d'une simple touche) vous permet de déclencher différentes furies et il est toujours possible de vous armer avec tout ce qui vous tombe sous la main (couteau, bo, nunckaku…) et quelques nouveautés (boomerang, grenade, gros caillou...).
Néanmoins, Super Double Dragon est handicapé par une certaine raideur (à l'inverse d'une version nippone retardée mais plus riche en contenu !) et peine à tirer partie des capacités de la petite 16 bits : des sprites de petites tailles, les palettes de couleurs avares sur certains stages, aussi variés soient-ils (temple, casino, quartier chinois…) et des adversaire peu charismatiques.
Au final, Super Double Dragon laisse une impression mitigée au grand public, mais il réconcilie les fans de cette licence mythique, précurseur du genre, qui ne pouvait pas se conclure sur la fausse note Double Dragon III !

Dragon Ball Z/Dragon Ball Z : Super Butoden

SUPER NINTENDO/SUPER FAMICOM

RÉDACTION : HYDCLOUD · 20 JUILLET 2013

Développé par TOSE Software et précurseur d'une trilogie sur Super Famicom, Super Butoden (Super Combat de Légende) est sorti au Japon en mars 1993 et en octobre dans notre vieux pays, à l'apogée de la série TV sur nos écrans (le Cell Game), lorsque Goku explose les audiences le mercredi matin sur TF1 !
Première tentative d'adaptation en jeu de baffes de la « Poule aux cheveux d'or », le soft propose un système de fight innovant tout en comblant les fans sur le plan narratif : split screen lors des éloignements, déplacements dans les airs, concentration et utilisation du ki, puis bien entendu techniques spéciales propres aux protagonistes de l'œuvre (du Kamehameha au Burning Attack).
Ajoutons treize personnages sélectionnables, formes et transformations comprises (Goku, Vegeta, Piccolo, Gohan, Trunks, C-16, C-18, C-20, Freeza et enfin Cell) et un mode histoire (du Tenkaichi Budokai contre Piccolo jusqu'au Cell Game). Sans pour atteindre des sommets côté visuel, le jeu avait beau être boudé à l'époque par les « Street Fighteriens » pour la rigidité de son gameplay et pris pour un gros attrape-mouches marketing, il n'en reste pas moins que TOSE a tenté d'innover sur de nombreux plans !
Dieu merci, cet opus est avare en textes à l'écran, n'en déplaise à Bandai France qui foire systématiquement les traductions locales de ses jeux depuis Dragon Ball sur NES, au grand dam des fans de la première heure…

Pop'n TwinBee

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Pop’n TwinBee, bien entendu imaginé par Konami, est un épisode exclusif à la 16 bits de Nintendo. Bien qu’il emprunte pas mal d’ingrédients à Detana!! TwinBee, l’épisode arcade de la franchise sorti en 1991, Pop’n TwinBee n’a absolument pas à rougir face à son modèle. Ce shmups en scrolling vertical, aux tons pastels et au gameplay inventif est fondant telle une guimauve !
Oubliez les guerres intergalactiques et autres mutants, ce jeu ne se prend absolument pas au sérieux. À bord de TwinBee et WinBee, Light et Pastel doivent arrêter les sbires du Dr. Mardock au cours de sept stages au gameplay très arcade. Exit les points de vie remplacés par une jauge d’énergie, rechargeable via les cœurs glanés sur vos assaillants. Exit le classique arsenal hyper high-tech : en plus de vos projectiles de base (tir principal, bombes, poing de poing rapproché et attaques spéciales), le soft repose sur la gestion d’une collecte de cloches dont les différentes couleurs apportent un upgrade à nos abeilles (boost de vitesse, spéciale supplémentaires, bouclier…).
À deux joueurs, il vous est même possible de guérir votre partenaire et de vous servir de lui comme d’un projectile ! Une ambiance qui respire la bonne humeur, le souci du détail (observez le quotidien des robots en background !), une bande son agréable et un gameplay solide font de cette aventure sur Donburi Island une cartouche indispensable malgré un rythme un tantinet mollasson.

Mystic Quest Legend

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Premier titre estampillé Final Fantasy (initialement nommé Final Fantasy Mystic Quest) à avoir foulé nos terres et développé par Squaresoft USA, ce classique de la Super NES est souvent jugé comme le « RPG pour débutant ». En effet, l’univers dans lequel évolue votre héros, Benjamin, est des plus simplistes : quatre citées principales environnants la Tour Focale, chacune caractérisées par son atmosphère propre et situées à proximité d’un donjon.
Ici, pas de combats aléatoires, votre héros et son acolyte (rencontré suivant le chemin qui vous avez entrepris) devront provoquer des monstres, visibles à l'écran, dans le cadre d’un système de combats au tour par tour. Pour se faire, Benjamin dispose d’un arsenal d’armes qui ont une propriété bien précise mais également de protections (bouclier, armure…) et des désormais classiques sorts de magie glanés dans les divers coffres du jeu mais dont l’efficacité rendent le déroulement des rixes beaucoup trop simples. Mystic Quest Legend accuse malgré tout son âge, la faute à sa réalisation digne d’une NES, une colorimétrie basique et sans réelle profondeur, le tout servi par des animations se résumant sur deux trames. Fort heureusement, tout ceci est rattrapé par une bande sonore saisissante, qui nous pousse réellement à continuer l’aventure !
Mystic Quest Legend fait partie de ces softs assez facilement trouvables complets mais reste toutefois plus discret avec son guide et sa carte.

The Adventures of Batman & Robin

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Au-delà des comics et autres transpositions sur le petit (et grand) écran, il ne faut pas oublier que notre Dark Knight a également eu droit à sa légendaire série animée diffusée en décembre 1992 sur Canal+... Et c'est justement de l'adaptation vidéoludique de ce chef d'oeuvre que nous parlerons ici.
Très discrèt en termes de succès, The Adventures of Batman & Robin de Konami n'en n'est pas moins excellent ! Cet action/plates-formes nous replace exactement dans le contexte de la série puisque Batman devra coffrer, au terme de chacun des huit niveaux du soft, un super-vilain propre à son univers.
Des Montagnes Russes du Joker, en passant par le Jardin des Plantes d'Ivy ou le Labyrinthe du Riddler, chaque level est construit comme un scénario à part entière et propose un challenge différent d'investigation ou d'action. Hormis la très mitigée mini phase en Batmobile vue du dessus, tous les ingrédients sont réunis pour combler les fans de la série : une 2D impeccable et fidèle à l'animé, l'utilisation des gadgets de notre héros, le Mode 7 sur certains niveaux...
Chipotons tout de même pour l'absence du mode deux joueurs (Robin n'est qu'un simple figurant) et la facilité de l'emballage, mais tout ceci n'est que broutille pour ce soft au gameplay varié et au level design exceptionnel. Encore une victoire pour Konami, développeur d'origine nippone certes, mais renommé pour ses adaptations vidéoludiques des grands noms de la BD et du comics !

Demon's Crest

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Mélange astucieux d'un Dracula/Castlevania pour son univers gothique et son gameplay mais aussi d'un Rockman/Megaman pour sa mécanique de jeu, cette troisième et ultime aventure de Firebrand, nemesis du chevalier Arthur de la série des "Ghouls", va droit à l'essentiel !
Exit les phases de RPG et de recherches de ses prédécesseurs, Demon's Crest (Demon's Blazon au Japon), se présente comme un action/plates-formes où notre gargouille va devoir récupérer six pierres élémentaires dans l'ordre qu'il le souhaite (une par zone). Outre les désormais classiques mouvements de notre démon (voler, cracher des flammes, s'accrocher aux murs), il pourra se métamorphoser grâce aux pierres qu'il récupérera après avoir terrassé le boss d'une zone et ainsi bénéficier d'un pouvoir spécifique (nager, voler plus haut).
D'une beauté diabolique, avec ses levels variés (forêts, montagnes, cryptes, cavernes…), l'exploitation du mode 7 pour le hub de sélection des zones, ses couleurs à la fois lugubres et hétéroclites, Demon's Crest tient également sa force dans son OST exceptionnelle, capable de faire pâlir de jalousie celle de Super Castlevania IV (c'est dire !) car jouant clairement dans la même cour.
Indéniablement un must-have de plus sur SNES (1995, quelle année !), le soft de Capcom est cependant très difficile à trouver dans sa version FAH ! J'ai eu une chance monstrueuse en tombant dessus sur Price Minister à prix correct...

Hagane : The Final Conflict

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Seul survivant de son clan attaqué par la lignée Koma, il réclame vengeance et part à la poursuite des assassins qui ont osé dérober le trésor de sa tribu, le Saint-Graal ! Dorénavant métamorphosé en cyborg, une véritable machine à tuer, il répond désormais au doux nom d’Hagane (Acier) et doit affronter toutes sortes d’ennemis mais aussi de démons libérés par le totem volé !
Hagane est une « bombe à retardement », un jeu qui a acquis ses titres de noblesse sur le tard et pourtant, lorsque Red Entertainment sortait un jeu à l’époque, tout portait à croire qu’il fallait absolument se le procurer (qui a dit PC Kid ?). Ce soft, que je qualifierai plutôt d'un "Strider-Like" que d'un ersatz de Ninja Gaiden (par le style de notre assassin de l’ombre) a tout pour lui : quatre armes différentes (le kunai, le grappin, les shurikens et les bombes), une spéciale dévastatrice et un pannel de mouvements étoffé. Bien que court (5 levels), Hagane propose des environnements riches, qui varient du Japon médiéval à un univers cyber-high-tech, où il vaut faudra très souvent alterner entre phases de shmups, des labyrinthes et autres speedrun !
Si vous avez l'occasion de le tester, n'hésitez pas car nous avons là l'un des meilleurs plates-formes/action de la Super NES ! Quant aux collectionneurs, disons qu’Hagane est "accessible" dans sa version PAL EUR mais que son tardif succès en a fait un des titres les plus cotés de la machine (encore !).

Pocky & Rocky 2

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Vous incarnez cette fois-ci non pas uniquement nos deux compères habituels mais sept puisque s'ajouteront Bomber Bob et Little Ninja, puis quatre cachés à découvrir le long de votre périple ! Pocky & Rocky 2 (Kiki KaiKai 2 au Japon), a beau être un shmups ambiance Japon féodal des plus réussies, la dimension RPG du bousin est renforcée par le fait que vous pourrez faire vos achats, demander des infos et conseils aux quelques PNJ que vous croiserez. Exit la basique barre de vie puisque les dégâts que vous subissez sont désormais visuels avec la perte de votre équipement façon Arthur des Makaimura. Cette suite n'innove pas forcément au niveau graphique mais qu'importe, puisque le premier épisode était déjà magnifique, détaillé et criant de couleurs. Vos partenaires disposent de leurs propres pouvoirs destructeurs, il ne tient qu'à vous d'utiliser ceux nécessaires à l'avancée de votre quête, d'autant plus que l'ordinateur gère le second personnage en mode solo ! Le challenge que nous propose Natsume est beaucoup plus relevé, le soft s'avère deux fois plus long et plus varié en termes de recherches et de possibilités (les itinéraires bis) !
Très compliqué à trouver complet en FAH (acheté Near Mint sur LBC en 2012), que dire alors de son guide, l'un des objets les plus convoités des collectionneurs de la SNES (une dizaine d'exemplaires en circulation à ma connaissance) qu'il m'a été permis de récupérer comme neuf que très récemment grâce à mon ami jrd1 !

Illusion of Time

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Développé par Quintet et distribué par Enix, le concurrent direct de Squaresoft dans le monde du RPG, ce jeu est le second opus de la série des "Gaia" et donc "supposée" suite à Soul Blazer (rien que d'écrire ce nom, ça me pique).
Illusion of Time (plus connu aux USA sous le nom d’Illusion of Gaia) fait partie des grands crus du RPG (plus spécifiquement action-RPG ici) de la 16 bits de Nintendo.
Vous incarnez Paul, un jeune orphelin qui se révèle être l’élu, le sauveur de l’humanité. Notre héros doit, à l’aide de ses pouvoirs télékinésiques et facultés de métamorphose (Chrysaor le chevalier et Liquefia la guerrière) hérités de l’esprit Gaïa, empêcher une Comète de s’écraser sur la Terre. S’ensuivra alors un long périple pour notre héros, en compagnie d'anciennes connaissances et de rencontres fortuites, où sa tâche ne sera accomplie qu’après la destruction des statues Hexade éparpillées à travers le Monde… Une des plus grosses particularités de ce jeu vient justement du fait que nos aventuriers vont parcourir divers sites historiques réels ou mythologiques sous forme de donjons.
Au jour d’aujourd’hui, même si les jeux Super NES sous blister s’arrachent tel un morceau de viande jeté en pleine savane auprès des collectionneurs, je ne crois pas me tromper en avançant qu’Illusion of Time (avec son guide) est le plus commun d’entre eux !

Killer Instinct

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Adaptation de la borne d'arcade éponyme, Killer Instinct est une tuerie (bon ok, jeu de mots grotesque) mais ça reste avant tout un pari de taille pour Rare qui s'est retroussé les manches pour porter son bébé sur console 16 bits.
En effet, il faut savoir que ce fight devait être à la base porté sur le projet "Ultra 64", le nom de lessive donné plus tard à la Nintendo 64 mais le projet étant retardé, l'équipe s'en chargera finalement sur Super NES.
Très grosse production que nous avons là, Rare s'est donné les moyens de nous en mettre plein la face, d'autant plus que nous avons affaire au même procédé de modélisation qu'un certain Donkey Kong Country...
32 Mbits ne sont d'ailleurs pas de trop pour réaliser cet exploit et même si Rare a forcément du faire deux ou trois sacrifices par rapport à son original (la réduction et la pixellisation des sprites de nos dix tueurs), il n'en reste pas moins que la prestation est remarquable ! À des années lumières de la plupart des jeux de baffes sur Super NES, autant en termes de visuel, d'animation, de gameplay (une gamme de combos jamais vue jusqu'ici !) et de bande-son (tout simplement monstrueuse !).
Un sans faute pour nos british adorés puisque le jeu s'est très bien vendu, à tel point qu'il est aujourd'hui plus que trouvable (contrairement à son CD audio "Killer Cuts"...) qui l'accompagne et qui regroupe 15 pistes du meilleur cru !

Mega Man 7

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 3 JUIN 2013

Et oui ! Capcom dans sa grande générosité (la suite du retour de la revanche) nous a pondu un 7ème volet de la série dite "classique" des Mega Man.
Aucune surprise sur ce volet, c'est du Rockman : c'est beau, c'est nerveux, c'est maniable et c'est... difficile. Par contre exit les mouvements inédits de la série X, nous retournons ici aux sources...
Mega Man 7 n'est en soit pas compliqué à trouver car, au même titre que ses congénères (X2 et X3), sorti en PAL EUR et donc multilingue. Il passe donc assez souvent sur Ebay (surtout UK et Allemagne) mais préparez-vous quand même à devoir faire un petit sacrifice budgétaire si vous le voulez complet car il commence sérieusement à devenir lui aussi une denrée rare (faute à une distribution limitée chez nous mais plus importante que le X3).
Il s'agit là de mon second exemplaire de Mega Man 7 ! Le premier avait été topé en Mai 2012 en achat immédiat sur Ebay (Allemagne) moyennent un prix « normal » pour ce jeu complet. Le problème c'est que le vendeur avait bien caché son jeu en dissimulant sur la photo une vilaine déchirure sur la face avant de la boite à l'aide d'un autocollant ! Un an plus tard, j'ai enfin pu mettre la main sur mon graal en très bon état (à coup d'enchères sur Ebay UK, ça pique...) et échangé mon premier exemplaire contre un autre jeu (plus supplément monétaire bien sur) que je n'espérais plus trouver en PAL FAH : Pocky & Rocky !

Earthworm Jim 2

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Grooooooovy !

Le retour du plus célèbre des vers de terre interglactique (dans ce genre de contexte, ce n'est pas difficile d'être célèbre en fait...).

Plus beau et plus fort que son grand frère, Shiny Entertainment a développé son bébé sur plates-formes 16 et 32 bits car il était sorti en pleine transition next-gen.

Le jeu n'est vraiment pas compliqué à trouver (celui-ci vient d'Ebay), d'autant plus qu'il s'agit ici d'un PAL EUR...

Secret of Evermore

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Ce jeu made in Square USA est l'un des meilleurs RPG sortis sur la Super NES, un bijou ! Et pour cause, il est magnifique...

Une claque technique mais ça reste assez logique quand on sait qu'il est sorti en fin de vie de la machine (1996).

Propre à Squaresoft, le jeu reprend les mêmes mécaniques qu'un opus de Seikei Dentsetsu. Vous incarnez un adolescent accompagné de son chien qui se retrouvent malgré eux coincés dans le temps, plus spécifiquement dans le monde imaginaire de Perpétua qui englobe 4 époques historiques bien distinctes.

Tiens... J'ai déjà vu ça quelque part... Je crois que ça commence par "Chrono" et que c'est développé par la même boite...

Secret of Evermore est l'un des 3 jeux les plus simples à trouver sous blister avec son guide. Enfin, dépêchez-vous quand même si vous voulez le choper hein... Vous savez ce que c'est...

Final Fight 3

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : ENZOAMORE · 30 JUILLET 2014

Derrière l'appellation éponyme du soft au Pays du Soleil Levant – Final Figh Tough – se cache le 3ème opus d'un jeu qui a fait la fortune des salles d'arcade. Un mythe fondateur du style « Beat'em all » dans lequel il faut "sauver la fille" et imaginé par la firme qui a produit les jeux les plus populaires de la planète, Capcom qui, avec ce 3ème opus sorti sur SNES tape…FORT !
Il me fallait le tester pour savoir si mon échange - contre Secret of Mana et Turtles in Time en loose – en valait la peine. J'allume la console, petite musique douce qui me rappelle mon bien-aimé Street Fighter 2…J'essaie bas, R, haut, L, Y, B, X, A…mais rien…quel con je fais, je me trompe de jeu…les plus anciens comprendront. Je choisis mon perso, Haggar, et c'est parti….
Dans une frénésie si incontrôlable que je n'ai pas pu arrêter le jeu avant de l'avoir fini ! Les ennemis arrivent de partout, divers et variés, de la grognasse à talons hauts qui essaie de vous planter au nain barbu qui vous saute à la gorge en passant par le gros fat qui vous fonce dessus façon taureau en rut.
Je regrette de ne pas encore avoir testé le jeu à 2 mais seul, je peux vous dire que le plaisir est présent : les musiques sont soignées - ça swing ! – les graphismes sont de très bonne facture, la jouabilité digne d'un Street Fighter et le fun est de la partie !
Bref, bilan : pas mécontent de mon échange, ce Final Fight 3 est excellent !!!

Mega Man X3

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Je ne dirai rien sur l'achat de ce jeu, j'ai honte... En fait non...

Il me le fallait, j'aime les challenges et celui-ci est la concrétisation de plus d'un an de recherches. Trouvé sur LBC pour un prix qui aujourd'hui peu paraître "correct" pour un achat qui date de 2012, Mega Man X3 fait très certainement parti du top 3 des jeux les plus rares de la Super NES.

Vous cherchez un cartmod de ce jeu ? Vous ne le trouverez pas, la cartouche contient un chip spécifique (le Cx4) que l'on ne peut reproduire.
Ajoutez à cela le fait que le jeu était l'un des derniers sortis sur la bécane et que de le trouver en version complète et originale (j'insiste, car les reproductions de boites et notices de ce genre de rareté sont plus que récurrentes aujourd'hui) et vous comprendrez alors pourquoi je tenais absolument à le trouver aussi vite que possible !

C'est la société Laguna Video Games qui ditribua le jeu en Europe en très petite quantité (on parle de 500 pièces).
Capcom, pour raisons économiques, a en effet choisi de distribuer ses jeux chez nous par un tiers pour ses derniers titres produits sur cartouches.

Street Fighter Alpha 2

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Celui là, on ne l'attendait absolument pas ! Et pourtant...

Doté du chip S-DD1 qui donne un petit coup de pouce à la cartouche, Capcom a voulu remercier une dernière fois la Super NES en adaptant le second épisode de la série "Zero" des Street Fighter sur la petite 16 bits... C'est en effet un peu grâce à elle que le succès de sa série phare était au rendez-vous (snif).

Cette prouesse incroyable, personne ne l'avait vu venir et l'adaptation n'a absolument pas à rougir face à ses homologues 32 bits. Bon ok, les sprites sont plus petits et c'est assez lent (surtout sur du 50 hz) et alors...

Ha ? Ça s'est peu vendu ? Tout le monde avait déjà sa "PlayChtachion" ?
Ben ouiiiii et du coup nous on galère pour l'avoir en PAL FAH... C'est même un petit peu cher mon bon Monsieur.

Trouvé dans une célèbre boutique Parisienne lors d'une visite dans notre capitale, je n'ai pas vraiment hésité longtemps quand je l'ai eu entre les mains...

AndJoy !

Terranigma

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Dernier opus de la série des "Gaia" (Quintet), Terranigma est sorti beaucoup trop tard chez nous et c'est bien dommage ! En effet, la traduction du titre en version française a pris trop de temps et le jeu, sorti fin 1997 (!) est passé pratiquement inaperçu avec un certain Final Fantasy VII...

Vous incarnez Ark qui, en découvrant et en ouvrant la Boîte de Pandore, va figer tous les habitants de son village (le c**...). Il devra alors réparer sa bêtise en parcourant les 5 tours environnant sa bourgade... S'en suivra bien évidemment une aventure bien plus complexe que prévue.
Voilà donc ce qui est très certainement le dernier titre Super NES sorti chez nous et qui exploite des effets jamais vus sur la machine (le Mode 7 est ici plus que sollicité...).
Oui, c'est impressionnant mais c'est inégal car ça peut être magnifique mais moche à la fois selon l'environnement visité.

Haaaaa si j'étais visionnaire... Ce jeu est resté moult années en déstockage (sous blister avec son guide s'il vous plait) dans les magasins pour 3 francs 6 sous. Quand on voit aujourd'hui à combien il est monté, on aimerait bien pouvoir louer une DeLorean...

Nintendo Super NES (Pack Window)

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Bien qu'il puisse paraître "basique" au premier abord, le pack "Window" a eu comme particularité d'être livré avec un fourreau. Nintendo distribuait ce pack en l'état et les revendeurs choisissaient eux-mêmes le titre qui l'accompagnait. Je ne recherchais pas spécialement ce pack, mais quand on peut l'avoir pour pas trop cher accompagné d'un pack NES Deluxe Set, on ne dit pas non...

Super Scope 6

SUPER NINTENDO

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Je n'ai jamais vraiment aimé ce feature... Même étant gosse, quand on me l'avait acheté de Noël, je n'ai pas réellement accroché c'est dire. Bon ok, on m'avait aussi offert Street Fighter 2...
Pourtant sur le papier, ça avait l'air sympa et le jeu "Nintendo Scope 6" était assez varié...

Peut-être le nombre de piles ? (6 ! Rends moi ma Game Gear !) ou le faible nombre de jeux sortis par la suite ? Je ne sait pas trop.
Toutefois est-il que je n'ai pas eu de réelles difficultés à trouver celui-ci car il était compris dans le fameux lot pack Super Nes Control Set/pack Nes Deluxe Set... AndJoy quand même donc !

Killer Instinct Gold

NINTENDO 64

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

La N64 n'est décidément pas faite pour les jeux de baffes (le pad ?) mais lorsqu'un jeu tel que KI Gold vient combler ce vide cruel, on se dit qu'il y a quand même un peu d'espoir dans ce monde de brutes !
KI Gold, annoncé et promis par Rareware qui nous faisait baver avec les nombreux screens dans les journaux spécialisés !
Killer Instinct 2 étant déjà disponible dans les salles d'arcade, Rareware a ici voulu mixer les ingrédients des deux épisodes (mais ça reste en dessous de la mouture originale). Résultat : pas trop mauvais.

N64 oblige, on retrouve la pseudo 3D pour les décors (très détaillés), les persos, toujours animés selon le procédé Silicon Graphics, voient la taille de leurs sprites agrandie. Ça bouge super bien mais par contre la jouabilité laisse un peu à désirer avec le pad de la machine, tout comme la bande sonore limitée avec le format cartouche…
Nintendo tient ici peut être le meilleur jeu de baston pour sa 64 bits.
Nerveux, violent et défoulant, KI Gold marche clairement sur la saga phare de Midway (Mortal Kombat) et qui s'en plaindrait ?
Mine de rien, le jeu en version FAH n'est pas si évident à trouver et le bougre m'aura donné un peu de fil à retordre... Mais rien de bien méchant...

Mario Party

NINTENDO 64

RÉDACTION : LUDOCTOR64 · 1 AOÛT 2014

Nous sommes en décembre 1998... Nintendo a (encore) une idée folle a nous proposer. Son nom : Mario Party !
Prenez un shaker Nintendo, mettez-y un jeu de société, des dés un plateau de jeu et bien évidemment Mario et tous ses potes. Secouez fortement et vous obtiendrez le pari (encore) réussi de Big N !
Pensé par la firme du plombier mais développé par Hudson Soft, le jeu est inconstablement taillé pour le multijoueur et vous garanti des après-midi acharnés entre amis. Mario Party devient une icône à part entière et propose un jeu à la fois ouvert, amusant, fun et avec du challenge : 56 mini-jeux vous attendent pour savoir qui sera le meilleur ! Récupérez un max d'étoiles et évitez Bowser. Amusement garanti et soft idéal en soirée Retrogaming avec les amis où le fun sera au rendez-vous !

Jet Force Gemini

NINTENDO 64

RÉDACTION : LUDOCTOR64 · 3 AOÛT 2014

Il y a des jours comme ça où vous vous dites que certains jeux méritent une suite... C'est le cas de Jet Force Gemini !
Sacrée bombe à l'époque, il vous permet d'incarner Juno, Vela et Lupus : un homme, une femme et un chien équipés d'un jet pack et d'un lance "C"roquettes (comprenez croquettes...).
Ce third person shooter est une aventure mêlant odyssée spatiale et survie : celle du peuple de la planète Goldwood attaqué par l'armée insectoïde d'un grand méchant pas beau nommé Mizar !
Bien réalisé et bien programmé, ce jeu imaginé par nos emblématiques british du studio Rareware (qui fut décidément très en forme durant la période N64) est un joyau a l'époque.
À essayer les yeux fermés ! Beaucoup d armes, beaucoup d'action et une durée de vie sympathique... Et n'est-ce pas finalement tout simplement la base d'un bon jeu rétro ? D'autant plus qu'il est possible de jouer à quatre pour des parties en deathmatch (ainsi qu'en mode course) endiablées !
Sorti en Europe en Novembre 1999, il fait partie des jeux les mieux notés de la 64 bits de Nintendo et, Rareware oblige, se place aisément dans le top 10 des must-have la machine !

Donkey Kong 64

NINTENDO 64

RÉDACTION : LUDOCTOR64 · 4 AOÛT 2014

Rien n’est impossible pour nos petits anglais de Rare qui, après un GoldenEye 007 légendaire, un magnifique Diddy Kong Racing et un dantesque Banjo-Kazooie décident de faire passer le plus célèbre des gorilles vidéoludiques de l’autre côté de la barrière : celle des polygones !
Pour un coup d’essai, c’est une fois de plus un coup de maître pour les ex-petits protégés de Big N : exit le scrolling horizontal, place à plusieurs niveaux en open world et de surcroit gigantesques avec pas moins de cinq persos jouables qui bénéficient d’une capacité particulière. En effet, en plus d’être dur, long et bien pensé, Donkey Kong 64 vous propose d’incarner un membre de la famille Kong, lequel a droit à sa propre arme et collecte ses bananes de couleur, le but du job étant d’en amasser un maximum (équivalent des étoiles de Super Mario 64).
Pour vous aider dans votre aventure qui aura comme finalité la branlée habituelle du King K. Roll, les montures fidèles à la licence 2D (Squitter, Squawks et Enguardes) seront bien évidemment de la partie !
À l’image de Banjo-Kazooie, ce petit bijou (encore un) a fait un véritable carton  à l'époque. Le soft de Rare s’arrachera d’ailleurs à plus cinq millions d’unités, positionnant Donkey et sa clique une fois de plus dans le haut du panier !
Alors que l'aventure commence ! Donkey, Diddy, Lanky, Chunky et Tiny (et Pepsy ?) ne demandent qu'une chose : l'activation du poussoir Start de votre N64 !

Super Smash Bros.

NINTENDO 64

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

La N64 est une machine réputée pour avoir lancé des séries phares qui perpétueront au fil des âges comme Super Smash Bros... Mario qui met des claques à Link, ce fantasme !
Construit sous forme de jeu de baffes, celui-ci est original sur plusieurs points. Fan service oblige, nous retrouvons ici les principaux personnages propres à l'univers de big N. Chacun dispose de son propre décor qui parfois réserve bien des surprises !
Histoire d'agrémenter le tout, des items pourront être amassés pour donner des avantages à son propriétaire !

Comme d'habitude sur N64, à deux ou à quatre, ce joyeux foutoir prend un autre sens et c'est ce qui fait la force du concept. Le but du jeu est simple : soit tu t'effondres soit tu sors du tableau, le tout rien qu'avec deux boutons du pad (astucieux).
Côté technique, c'est pas mal derrière mais par contre les personnages sont assez peu détaillés, un peu dommage.
Ce jeu est un must-have de la machine, ne passez pas à côté si vous avez l'occasion de le choper d'autant plus qu'il part assez vite.
J'ai récupéré le mien en excellent état sur forum et surtout à deux doigts près…

Paper Mario

NINTENDO 64

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Ce n'est pas la première fois que Mario s'essaie au RPG... Mais si, rappelez-vous Super Mario RPG. Seulement cette fois-ci, c'est un peu différent.
Les fans ne l'attendaient plus ce jeu qui vient casser l'image de la saga !

Et pour cause, il s'agit d'un des derniers jeux sortis sur la machine (il n'en deviendra que plus rare par la suite…). Paper Mario (premier d'une série qui dure encore) est étonnant : vous évoluez dans des décors en 3D mais chaque personnage est en 2D et représenté en aplat d'où le nom du jeu !
En plus des phases de plates-formes classiques, RPG oblige, vous devrez battre vos ennemis au tour par tour, récoltant ainsi des points d'EXP mais aussi que des items pour renflouer votre inventaire.

Aucun dépaysement possible, tout se passe dans l'univers bien connu du moustachu qui pour le coup entame la causette (RPG) avec son petit monde.
C'est super mignon et accessible aux plus jeunes, d'autant plus que le nombre de RPG sur N64 frise pratiquement le zéro.

Super sympa ce Paper Mario mais il commence à être chaud à trouver.
Le fait qu'il s'agisse d'un titre PAL EUR peut éventuellement faciliter votre tâche.

The Legend of Zelda : Four Swords Adventures (Coffret)

GAMECUBE

RÉDACTION : HYDCLOUD · 17 MAI 2013

Voici donc Four Swords, un Zelda pas comme les autres car celui-ci joue la carte de la coopération !
Coopération qui coûte cher puisqu'il vous faudra 4 Gameboy Advance, 4 câbles link (haha !) et 3 potes (que vous devrez payer aussi) pour pouvoir en profiter !

Comme si un Link ne suffisait pas, vous en dirigez ici 3 autres qui vont se compléter pour s'en sortir et c'est ce qui fait l'originalité du titre.
Chaque joueur devra évoluer avec son propre écran de GBA et faire son beurre une fois séparé de ses compères. Attention, le titre est également jouable seul, aussi bien avec une manette Gamecube qu'avec une GBA et le joueur devra donc se taper les 4 Link en même temps…
Assez long et plutôt fendard à plusieurs, Four Swords reprend le design d'un Wind Waker. Il peut être parfois beau, parfois assez laid… Le charme des Zelda old school faisant la différence…

Comme le monde de la collection est drôle !
Autant on pouvait très facilement trouver ce pack sous blister pour une bouchée de pain et il avait du mal à partir, autant aujourd'hui le truc part comme des petits pains sur forums !