REVIEW

Resident Evil 2

NINTENDO 64

RÉDACTION : HYDCLOUD · 14 JANVIER 2014

INFOS

DÉVELOPPEUR

Angel Studios

ÉDITEUR

Capcom

GENRE

Survival horror

NOMBRE DE JOUEURS

1

SORTIE FRANÇAISE

9 février 2000

Mr. Capcom aurait-il perdu la boule humm ? Mr. Capcom aurait-il tellement d'argent à jeter par les fenêtres qu'il en viendrait à commander (oui oui… Commander…) ce genre de conversion juste improbable techniquement parlant ? Mazette ! Sonnez l'alarme, appelez les pompiers, que tout le monde se planque ! Nous sommes en février 2000, soit plus de deux ans après la sortie de Resident Evil 2 sur PlayStation dont le succès commercial et ludique n'est évidemment plus à contester…

Outre le fait de voir les premiers screens de Preview d'un soft réputé pour sa violence, son ambiance glauque, bref, tout ce qui peut faire le charme d'un bon Biohazard, ce n'est pas tant l'annonce du jeu en lui-même qui pouvait nous laisser bouche bée mais plutôt le support qui l'accueillait…

Resident Evil 2 sur Nintendo 64 est un OVNI, le genre de soft qui a autant de chance de sortir sur une machine du père plombier (compte tenu de son caractère violent, politique post-GameCube) que de passer du support CD au support cartouche. Il faut en effet y voir une espèce de pari à risque de la part de Capcom ! Quand bien même, qu'avaient-ils à un perdre de toute manière… Ha ? Plus d'un million de dollars ?

Comme je le mentionnais plus haut, Resident Evil 2 sur N64 est un exploit technique dans la mesure où faire rentrer le contenu de deux CD remplis à ras bord sur une seule cartouche, et ce sans faire l’impasse sur les nombreuses qualités du jeu originel, tient juste du miracle !
Oui mais voilà, tout ceci a un prix, Capcom le sait et la boite à suites nippone n'a ni le temps de se pencher sur le sujet, ne serait-ce que par les délais qu'engendrent ce type de conversion (et les nombreux projets en cours sur le feu), ni les connaissances spécifiques au niveau hardware…

Ils feront donc appel à une boite tiers, Angel Studio, ex-Rockstar San Diego (ça vous parle ?) pour se charger du job et force est de constater que le travail de nos petits américains est signe de respect, bien que cette commande leur coûtera une petite fortune !

Contenu intégral des deux scénarios (Leon et Claire), paramétrage de l’aspect gore avec le changement de la couleur du sang (Nintendo oblige), résolution accrue via le Ram Pack (640x480), absence totale des temps de chargement et surtout… Surtout LA gifle de ce portage, la présence des cinématiques !
Bien que compressées à 90 % par rapport au support CD, c'est en effet une première sur cartouche ! Les cinématiques sont bien présentes et sous-titrées selon l'édition distribuée, s'il vous plait…


Défi relevé pour Angel Studio qui aura nécessité de pas moins de 512 Mbit, soit 64 Mo de mémoire, pour faire rentrer ce mastodonte dans le pavé en plastique, ce qui fait de Resident Evil 2 sur Nintendo 64 non seulement la plus grosse cartouche de jeu sur N64 mais également l’une des plus grosses cartouches de jeu tous supports confondus (The King of Fighters 2003 sur AES étant toujours au palmarès avec ses 716 Mbit à ma connaissance). Je n'irai pas jusqu'à affirmer que cette version N64 soit la meilleure puisqu'arriveront plus tard les versions GameCube et Dreamcast, mais n'oublions pas que ce genre de soft n'est à l'origine absolument pas adapté au support et son apparition force le respect !

Oui mais voilà, malgré toute la bonne volonté de Capcom de vouloir proposer son soft aux addicts de Nintendo, un problème majeur fera directement barrage aux ventes de sa cartouche : sa disponibilité trop tardive !

Bien trop tardive même… Alors que Biohazard 3 : Last Escape est disponible depuis belle lurette sur PlayStation au pays du soleil levant et que Code : Veronica sort le même mois sur Dreamcast, lui aussi au Japon, on pourrait alors se demander ce qui pourrait inciter l’acheteur lambda à investir dans ce soft vieux de deux ans malgré toutes les qualités intrinsèques qu’on pourrait lui trouver…
Résultat, la cartouche non contente d'avoir demandé des efforts considérables en terme de production verra sa distribution complètement restreinte sur notre vieux continents, allant même jusqu'à passer inaperçu en terme de communication, d'autant plus que la Nintendo 64 n'est à ce moment là pas spécialement au meilleur de sa forme…

Demandez donc aux gamers ayant possédé une Nintendo 64 dans votre entourage s’il connaissait ne serait-ce l’existence de ce monument sur leur ancienne machine, vous risquez fortement d’être étonné !

Et forcément en termes de rareté, inutile de vous préciser que Resident Evil 2 sur N64 est juste introuvable dans sa version PAL FR, encore moins quand il est complet…

Distribué de façon locale, comme sait si bien le faire Nintendo (du fait de la faible capacité de stockage des cartouches ne pouvant pas contenir la totalité des sous-titrages dans ses cinq variantes européennes, du moins pour les jeux d'aventure/exploration).
Au-delà de la version US, bien plus commune que les deux versions PAL sorties en Europe, la première étant distribuée en Angleterre/Italie/Espagne et la seconde France/Allemagne, une fois n'est pas coutume, c'est bien évidemment cette dernière qui est la moins fréquente, et de loin !

Véritable objet de collection, certainement le jeu le plus rare de la N64 dans nos contrées (j'attends qu'on me prouve le contraire), la version tout récemment en ma possession a été récupérée sur forum dans un état pratiquement neuf, et ce à raison d'un coût hummm… Adapté dira-t-on mais pas non plus exagéré !

AndJoy !